Les voitures électriques ont le vent en poupe. Ces dernières années, on constate que les constructeurs étoffent leurs catalogues de modèles propres afin d’être en phase avec les exigences règlementaires actuelles. Les consommateurs de leur côté sont séduits par ces véhicules qui s’avèrent plus économiques qu’un modèle thermique notamment du point de vue l’assurance. Explications.

Pourquoi l’assurance auto électrique coûte-t-elle moins cher ?

Comme tout véhicule terrestre à moteur, les voitures électriques doivent être couvertes par une assurance auto. Si au prix d’achat, ces modèles ont la particularité de coûter cher, il s’agit en réalité de la plus grosse dépense à assumer pour les conducteurs, car les autos électriques sont moins onéreuses à entretenir. Le prix de l’assurance notamment est plus abordable par rapport aux voitures thermiques. En effet, la prime est 5 à 50 % moins chère que celle demandée pour une auto classique. Si les assureurs appliquent une telle grille tarifaire, c’est d’abord en raison du risque de sinistre moins élevé. Les voitures électriques ont une autonomie limitée pouvant aller de 100 à 600 km en fonction des modèles. Comme elles ne peuvent parcourir que des trajets courts, les risques d’accident graves sont amoindris. De plus, rouler avec une auto électrique ne permet pas toujours d’aller à grande vitesse, car cela nuit aux capacités de la batterie et à son autonomie. De ce fait, les automobilistes sont contraints d’aller moins rapidement et les probabilités de sinistres sont réduites. Toutes ces situations se répercutent sur le prix d’une assurance auto.

Autre fait : actuellement, tous les acteurs sont impliqués dans la baisse des émissions polluantes sur les routes y compris les assureurs. Afin d’inciter les conducteurs à choisir des voitures vertes, ils appliquent alors une politique tarifaire dégressive pour ceux qui optent pour l’électromobilité. À part une baisse du coût des primes, les assurés peuvent aussi recevoir des chèques cadeaux ou des offres promotionnelles en tout genre.

La formule à choisir

Au moment de choisir une assurance auto électrique, l’assuré aura principalement trois possibilités. L’assurance au tiers comporte le minimum légal à savoir la garantie de responsabilité civile. Cette couverture a uniquement pour rôle d’indemniser les victimes en cas d’accidents responsables. Sa fonction s’arrête là, ce qui la rend peu attractive dans le cadre de l’usage d’une voiture aussi sophistiquée et coûteuse qu’une auto électrique (comparateur gratuit ici).

L’idéal est de se tourner vers une assurance intermédiaire qui offre un niveau de protection légèrement plus élevé. En plus de proposer la garantie de responsabilité civile, elle comporte également des garanties contre l’incendie, le vol, le bris de glace et les évènements climatiques.

Si la couverture s’avère insuffisante au regard de la valeur du véhicule, il est alors préférable de se tourner vers l’assurance tous risques qui propose la protection la plus optimale du marché. Souscrire à cette offre est d’autant plus indispensable si la voiture a été financée sous forme de Location avec Option d’Achat ou de Location Longue Durée.

Les garanties indispensables

Une assurance auto électrique doit idéalement comporter un certain nombre de garanties utiles comme l’assistance 0 km qui permet de profiter d’un service de dépannage et de remorquage en cas de panne, même à domicile. L’assuré devra aussi opter pour une garantie qui prend en charge les dommages électriques causés par la recharge. Par-dessous tout, il ne doit jamais négliger l’assurance de la batterie. Cette dernière est l’élément le plus sensible et le plus coûteux composant une auto électrique. En cas de dommages ou de destruction, son remplacement se chiffre à plusieurs milliers d’euros. D’où l’intérêt de l’assurer. En négociant avec l’assureur, il est éventuellement envisageable d’obtenir des extensions de garantie qui couvrent les dommages subis par ce composant.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.