Dans l’industrie automobile, on parle énormément ces dernières années des énergies alternatives aux énergies fossiles classiques pour des raisons environnementales d’une part, mais aussi à cause de la flambée des prix du pétrole. Une des solutions les plus prometteuses produites actuellement est le bioéthanol qui est un biocarburant compatible avec les véhicules à essence. Quels sont les particularités, les avantages et les inconvénients de cette solution ?

Particularités et mode de fabrication du bioéthanol

Le bioéthanol est obtenu par la transformation de végétaux contenant de l’amidon comme du maïs et du blé ou du saccharose à l’instar de la canne à sucre ou de la betterave grâce à un processus d’hydrolyse enzymatique s’il est question d’amidon ou de la fermentation de sucre s’il s’agit de saccharose. Le biocarburant obtenu sous forme liquide est adapté aux moteurs à essence. Il est rarement utilisé pur ou brut et doit être associé avec les carburants classiques en des proportions de 5 à 85%. Ainsi, dans les carburants essence SP95 et SP98 par exemple, il existe 5% de bioéthanol. Le SP95-E10 en contient 10%. Le superéthanol E85 quant à lui renferme jusqu’à 85% de ce biocarburant. Pour pouvoir fonctionner avec ce type d’essence, le véhicule doit être équipé d’un boitier E85 homologué. L’installation peut être réalisée par un installateur spécialisé ou tout simplement par un garagiste. Le dispositif permet au véhicule de devenir polycarburant et d’utiliser toutes sortes d’essence : SP98, SP95, E85, SP95-E10, etc. Les derniers modèles de voitures équipés d’un moteur FlexFuel quant à eux n’ont plus besoin d’être munis de ce boitier, car ils fonctionnent directement avec toutes sortes de carburants. Il est également intéressant de savoir que la France s’inscrit comme le premier producteur de ce biocarburant au monde. L’Europe dans sa globalité est également leader dans la production suivi de près par les États-Unis ainsi que le Brésil.

Les avantages du bioéthanol

Si le bioéthanol fait tant parler de lui ces dernières années, c’est en raison de ses nombreux avantages, à commencer par son caractère plus respectueux de l’environnement. Ce carburant ne requiert aucune extraction de ressources fossiles. Le détail le plus intéressant porte sur la neutralité du bilan carbone de production. Les végétaux utilisés pour la fabrication ont besoin de CO2 pour favoriser leur développement ce qui contribue à créer un équilibre avec les gaz rejetés par le moteur. Il est admis que le bioéthanol fait baisser de 50% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l’essence ou au diesel. Son avantage a également trait à son coût plus faible puisqu’il coûte moitié moins cher que les autres carburants. Il est intéressant de l’utiliser sur les véhicules très énergivores comme les modèles anciens ou de collection. Autre chose : il n’est pas forcément nécessaire de reprogrammer le moteur pour l’utiliser, car certains carburants comme le SP95-E10 par exemple fonctionnent avec toutes sortes de véhicules.

Les inconvénients du bioéthanol

L’un des principaux désavantages du bioéthanol relève de la compatibilité avec certaines voitures si l’on parle de l’E85. Il est nécessaire d’envisager une reprogrammation du moteur ou d’installer un kit bioéthanol si l’on veut utiliser ce carburant à moins de disposer déjà d’un modèle FlexFuel.

Le bioéthanol a aussi comme inconvénient d’engendrer une plus grosse consommation de carburant qui peut atteindre les 40%. Conséquence : les automobilistes doivent faire le plein bien plus souvent. La surconsommation peut finir par annuler l’avantage lié au coût bas de l’essence.

Il s’avère également que ce biocarburant est plus corrosif que l’essence ordinaire, ce qui peut entraîner d’importants dommages sur le véhicule sur le long terme. Il arrive même que la garantie du véhicule soit supprimée par les constructeurs si l’automobiliste décide d’utiliser de l’E85.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.