Actuellement, la voiture à hydrogène s’annonce comme l’alternative parfaite aux véhicules électriques. En effet, bien que ces derniers soient propres à l’usage, économique et offrant une conduite agréable, la voiture à hydrogène combine tous ses atouts avec une plus grande disponibilité et une plus grande autonomie. Produisant elle-même l’électricité dont elle a besoin pour rouler, la voiture à hydrogène commence à convaincre les consommateurs, si bien qu’on retrouve déjà quelques modèles en vente sur le marché. Quels sont ces modèles ? Réponses.

La Toyota Mirai

La Toyota Mirai est l’un des premiers modèles de voiture à hydrogène commercialisé sur le marché. Lancée en 2015, elle en est déjà à sa deuxième génération. La Toyota Mirai II commercialisée depuis 2020 possède deux réservoirs d’hydrogène à haute pression d’une capacité de 122 litres soit 5 kg. Il vous suffit de trois minutes pour faire le plein d’hydrogène et profiter d’une autonomie allant jusqu’à 1 003 km. Cette nouvelle génération est basée sur la plateforme TNGA GA-L qu’elle partage avec la Lexus LS. La Toyota Mirai n’est donc plus une traction, mais une propulsion depuis 2020.

La Hyundai Nexo

La Hyundai Nexo est la principale concurrente de la Toyota Mirai sur le marché. Il s’agit d’un grand SUV à hydrogène qui dispose d’une puissance de 163 chevaux et de 395 Nm de couple. La voiture se sert d’une pile à combustible de 135 kW pour produire son électricité, qu’elle stocke ensuite dans une petite batterie de 1,56 kWh faisant office de tampon. Grâce à ses trois réservoirs à hydrogène d’une capacité de 6,33 kg, le véhicule est capable de parcourir jusqu’à 666 km en cycle WLTP, soit une consommation moyenne de 0,95 kg aux 100 km.

Honda Clarity Fuel Cell

La Honda Clarity Fuel Cell a été lancée sur certains marchés d’Europe à partir de 2016. Elle dispose d’un système à hydrogène composé d’un moteur électrique de 130 kW et d’une pile à combustible de 100 kW. Le système est alimenté par deux réservoirs d’hydrogène de 700 bars de pression dont la capacité procure au modèle une autonomie de 700 km.

Mercedes GLC F-Cell

Première voiture à hydrogène de la marque, la GLC F-Cell est un SUV doté d’une pile à combustible nouvelle génération qui est animée par deux réservoirs capables de stocker 4 kg d’hydrogène à une pression de 700 bars. Le système hydrogène du véhicule est également associé à une batterie de 9,3 kWh qui récupère de l’énergie lors des phases de freinage et de décélération. À la différence des modèles précédents, cette batterie peut aussi se recharger via une prise de courant classique. À elle seule, elle procure au SUV 50 km d’autonomie.

Renault Kangoo ZE Hydrogen (utilitaire)

Dans la catégorie des utilitaires légers, on retrouve aussi des modèles de véhicules à hydrogène et c’est le cas de la Renault Kangoo ZE Hydrogen. Ce modèle se base sur un Kangoo 100% électrique auquel on a greffé un prolongateur à pile à combustible. D’une capacité de 74 litres, le réservoir de ce système de prolongateur fait passer l’autonomie de la fourgonnette de 230 à 370 km en une seule charge.

Renault Master ZE Hydrogen (utilitaire)

Le Master ZE a également reçu un prolongateur à pile à combustible et cela tombe bien, car son autonomie s’avérait très limitée. Le prolongateur d’autonomie dont le modèle dispose est composé d’un réservoir à hydrogène d’une capacité de 4,18 kg qui permet de recharger la batterie de 33 kWh lorsqu’elle est presque à plat. Au lieu d’une autonomie de 120 km, ce fourgon va donc bénéficier de pas moins de 350 km d’autonomie en cycle WLTP. À noter que l’ajout de ce prolongateur n’altère en rien la capacité de chargement de l’utilitaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.